Pourquoi la visite d’Axelle Lemaire fait réagir les twittos !

Par CREADS - 28.05.14

Lundi 26 mai Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique est venue rendre visite à Creads dans le cadre du Festival de la Frenchtech. La Frenchtech est un écosystème qui rassemble tous les acteurs du numérique en France et dont fait partie Creads.

En effet, nombreux sont ceux qui ignorent l’ensemble des activités de Creads. La startup a été lancée en 2008 à partir d’un constat : le web regorge de créatifs reconnus ou en devenir. A l’époque, il n’existait pas réellement de lieux centralisant cette manne créative sur un même site. Creads est né pour permettre aux clients, qu’ils soient TPE, PME ou grands comptes, de solliciter des créatifs de tous horizons sur différentes problématiques de communication.

De nombreuses plateformes de crowdsourcing ont également vu le jour en France et dans d’autres pays. Si au départ la notion de crowdsourcing renferme des valeurs de partage, d’échange et d’innovation, certains acteurs ont privilégié le côté low cost de la démarche qui ne valorise pas le métier de créatifs. Malheureusement, un amalgame est aujourd’hui fait entre tous les acteurs qui ont choisi de donner une dimension participative à la création.

Réactions à chaud sur les tweets qui font suite à la visite d’Axelle Lemaire.

En travaillant chaque jour avec des milliers de créatifs, nous entendons des critiques constructives sur le métier de graphiste et les risques d’un modèle participatif. Perverted crowdsourcing, travail spéculatif… sont autant de notions qui sont nées avec l’essor du web collaboratif et qui touchent les créatifs mais aussi d’autres métiers. Ce qui est vivement critiqué de la part de certains créatifs est le principe même des appels à création pour lesquels seuls quelques participants sont rémunérés.
Nous aimerions répondre à chaud aux remarques que nous voyons circuler.

Pourquoi avoir axé notre modèle sur le participatif ?

Aujourd’hui, ce qu’il est important de souligner est que notre économie change et notre relation au travail aussi. C’est l’industrie tout entière qui est vouée à s’adapter à des modèles qui permettent à des individus de collaborer sur un même projet.

Chez Creads, nous faisons constamment évoluer notre modèle pour être en phase avec nos convictions et nos valeurs. En 2008, Creads fonctionnait uniquement sous forme de concours de création ouverts à tous les créatifs; d’où l’amalgame avec les autres plateformes citées sur Twitter.

Pourquoi Creads est différent des plateformes de crowdsourcing ?

Aujourd’hui, nous proposons des projets différents à tous nos créatifs à travers notre rôle d’agence. Les appels à création ouverts à tous, nous ont permis de bâtir une communauté hétéroclite aux talents très disparates. Ce qui fait notre force est de pouvoir trouver le bon créatif, qui pourra répondre à n’importe quel brief client. Vous pouvez être freelance et vivre dans un petit village, tout en accédant à des briefs que l’équipe Creads aura réussi à décrocher.

Il faut aussi savoir que notre objectif premier est dénicher les meilleurs talents pour leur proposer toujours plus de projets. Nous sollicitons notre communauté sur des projets de crowdsourcing, mais surtout sur des projets élites, c’est à dire à une sélection de créatifs qui sont tous rémunérés ; et aussi sur des projets en direct.

La volonté de Creads est davantage de se servir du crowdsourcing pour valoriser les créatifs et leur apporter des projets français et internationaux. A terme, la notion de communauté doit transparaître dans l’idée que Creads est avant tout un réseau social sur lequel les créatifs viennent chercher des projets, mais surtout créer des liens avec les autres membres et s’échanger des conseils.

Est-ce qu’une agence comme Creads tue la profession ?

Non ! Au quotidien nos équipes sont là pour apporter une autre vision de la création et surtout une solution alternative. Nous sommes les seuls en France à apporter une dimension de conseil à tous nos projets grâce à notre équipe de 35 collaborateurs (chefs de projet, experts en communication, commerciaux, développeurs…) car nous guidons nos créatifs et nos clients pour parvenir à réaliser la meilleure création possible. Car nous l’affirmons haut et fort, nous sommes contre les marketplaces automatisés ou les foires aux logos qui dévalorisent le travail des créatifs mais aussi des communicants.

Pour répondre à certains twittos, nous avons même des graphistes en interne qui ont été recruté parmi notre communauté :)

Dans chaque nouveau modèle, il faut réussir à l’optimiser pour en tirer le meilleur. Si des milliers de créatifs sont inscrits sur Creads ce n’est pas pour rien.

Vous pouvez d’ailleurs consulter leur témoignage dans notre rubrique Paroles de Créa, qui leur donne chaque semaine la parole sur notre blog.

Nous allons organiser une table ronde la semaine prochaine pour apporter notre point de vue. Avant cela, nous invitons bien sûr toutes les personnes qui souhaitent échanger avec les fondateurs ou l’équipe à nous envoyer un mail à teamcommunication@creads.fr.

0 0

Qu'en pensez-vous ?